Plus de Personnes ont Eu cours du Deuxième Trimestre de l’Avortement au Texas, en Raison de la Protection de la Loi sur l’Avortement

En juin, la Cour Suprême a rendu un énorme, une décision importante qui a dit que les parties de Texas de l’omnibus de la loi sur l’avortement, qui a imposé des restrictions graves sur la procédure, étaient contraires à la constitution et placé un fardeau indu pour les personnes qui cherchent des avortements. La décision de la cour est venu vers le bas pour la plupart de simples faits et éléments de preuve que la loi ne l’ai pas fait ce que le Texas législateurs Républicains a dit qu’il ferait — faire de l’avortement sûr et aider à garder les individus qui cherchent à l’avortement sûr. Quand la touche est pressée, dans la cour, de présenter tout élément de preuve indiquant que la loi sur l’avortement a aidé à améliorer la sécurité, même pour une seule personne, Texas ne pouvais pas le faire. Le juge Stephen Breyer note cela dans la cour de l’opinion de la majorité: « Lorsqu’ils sont directement posées à l’oral argument que le Texas savais que d’une seule instance dans laquelle la nouvelle exigence aurait aidé même une femme d’obtenir un meilleur traitement, au Texas, a admis qu’il n’y a aucune preuve dans le dossier de cette affaire. »

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Bien sûr, il pourrait être soutenu que le Texas n’ai pas de preuve que la Chambre le projet de Loi 2 rend l’avortement le plus sûr car il n’est pas réellement le faire, et parce que les législateurs Républicains ne se sont jamais au sujet de la sécurité pour commencer. Et maintenant, quelques nouvelles données sur le nombre d’avortements ont eu lieu au Texas, dans le sillage de H. B. 2 offre encore plus de preuves que la transmission des extrêmes restrictions sur la procédure seulement rendu les choses moins sûr.

L’examen de l’état du Texas Department of Health and Human Services montre que si le nombre d’avortements a fourni a diminué après la loi entrée en vigueur, le nombre de cours du deuxième trimestre de l’avortement (après 12 semaines) a augmenté de 27 pour cent. En 2013, avant de H. B. 2 a pris effet, il y avait 4,814 cours du deuxième trimestre de procédures exécutées. Ce nombre est allé jusqu’à les 6 117 en 2014, la première année où la loi a été mis en place. Médicaments avortements, dans laquelle le patient prend une série de pilules pour mettre fin à une grossesse, et qui sont généralement préféré à l’avortement chirurgical, a également connu une sévère baisse, selon NBC.

Quelque chose qui est important à noter: au cours du Deuxième trimestre de l’avortement n’est pas une procédure dangereuse. Mais il vient avec le plus de potentiel de complications que d’une procédure antérieure, avant les 12 semaines de marque. « Bien que les cours du deuxième trimestre de l’avortement est très fort, il est associé à un risque plus élevé de complications par rapport à l’avortement précoce, et c’est plus cher pour les femmes », de l’Université de Californie à San Francisco le professeur Daniel Grossman (dont les travaux de recherche pour le Texas de la Politique d’Évaluation du Projet, ou TxPEP, a été cité à plusieurs reprises par la Cour Suprême dans leur avortement au pouvoir) a dit à NBC.

Grossman a dit à NBC que les données du Ministère de la Santé et des Services à la personne s’inscrit avec ceux de recherches antérieures par TxPEP qui a montré de forcer les cliniques à proximité (ce que H. B. 2 a fait, dans la pratique) serait de forcer les gens à attendre plus longtemps pour la procédure. Dans certains cas, comme mentionné dans l’Aube Porter documentaire sur l’avortement appelé pris au piège, ce qui a poussé les gens passé à 20 semaines de la marque, ou de la marque à laquelle une personne ne peut plus obtenir un avortement légal dans l’état du Texas.

Plus de données à partir de la Santé et des Services sociaux rapport révèle comment les différents groupes démographiques autour du Texas ont été touchés par H. B. 2 de ses limites. Alors que les avortements ont été vers le bas à travers le conseil d’administration en 2014, la plus importante baisse a été ressentie par Latinxs. Selon une analyse effectuée par le Texas Observateur, avortements chez les Latinxs a chuté de 18 pour cent. Comparativement, blanc de gens qui cherchent de l’avortement a vu une diminution de la procédure de 7 pour cent.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Si vous pensez que peut-être tout cela incriminer des données signifie Texas législateurs Républicains, et les législateurs à travers le pays, peut-être enfin arrêter de se battre pour restreindre l’avortement, désolé! Ce n’est pas le cas. Tel que rapporté par le Texas Tribune, Texas responsables de la santé ont déjà décidé comment ils vont venir à l’avortement, l’accès suivant: en exigeant des services d’avortement de « incinérer ou enterrer les restes du fœtus. »

Proposé par le Texas de la Santé et des Services de la Commission, les nouvelles règles n’est plus de permettre aux fournisseurs de disposer des restes du fœtus sanitaire, médical les sites d’enfouissement — comme c’est pratique courante — et au lieu seulement de permettre leur élimination par incinération ou par enfouissement. « La Santé et des Services sociaux Commission a élaboré de nouvelles règles pour assurer le Texas loi maintient les plus hauts standards de la dignité humaine », a déclaré la commission de la santé porte-parole Bryan Noir.

Il est difficile de savoir, au moment, où l’inspiration pour ces nouvelles règles sont venus. Mais ils ne portent étrange ressemblance avec le populaire pro-vie de protestation tactique de construction miniature cimetières pour les fœtus avortés dans de nombreux vides près des cliniques d’avortement. Noir dit le règlement sur l’enfouissement ou la crémation des restes du fœtus sont devrait avoir lieu en septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *