Pourquoi Le Collège De Datation Est Tellement Foiré?

Il est 9 heures un novembre samedi à Harvard. Je suis assis dans mon dortoir, juste après avoir appliqué Sally Hansen leopard-print presse sur les ongles et porter un $24 en mousseline de soie robe de Forever 21 que ma soeur m’a dit « regarde vraiment coûteux. » Je suis en attente d’entendre un ringard mais mec mignon je vais appeler Nate*, que je connais de la classe. Il m’a demandé hier soir. Eh bien, en quelque sorte.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Nous étions à une fête quand il s’est approché de moi et a dit, « Hé, Charlotte. Peut-être que nous allons croiser demain soir? Je vais le texte. » J’ai pris le peut-être et son général passivité ont juste les moyens d’éviter un sentiment d’insécurité au sujet de montrer de l’intérêt. Après tout, nous sommes les post-boomers et à l’ancienne séduction n’existe plus. Du moins pas selon le New York Times journaliste Alex Williams, qui affirme dans son article « La Fin de Séduction? » que les boomers sont « une génération confus sur la façon de terre, un petit ami ou une petite amie. »

Williams n’est pas le seul à penser que sur les post-boomers et notre potentiellement désespérée des contrats à terme de trouver l’amour. J’ai lu avec intérêt les nombreux autres articles, des livres et des billets de blog sur le « moi, moi, moi génération » (comme du Temps de Joel Stein nous appelle), notre rejet de la chevalerie, et notre le branchement de la culture — qui est censé être la chute de l’université de rencontres. Je suis attiré par ces tendance de pièces et leur sexy une de l’actualité et de façon constante, laissés pour compte par leurs conclusions au sujet de ma génération, de la déchéance morale, le narcissisme, et le dégoût de l’amour vrai.

Non pas que c’est tous les BS. Collège datation n’est pas tous les arcs-en-ciel et de paillettes. Je n’ai pas marcher loin de ma conversation avec Nate attend à un bouquet de roses à suivre. Au lieu de cela, je me suis donc armé avec un air blasé sourire et répondit: « Juste le texte moi pour me faire savoir ce qui est en place. À un certain moment après le dîner-ish temps? » Bien sûr, je voulais un plan pour quand nous étions censés sortir mais que je devais répondre à Nate sur son niveau d’imprécision. Il a donné un faible hochement de la tête et cligna de l’œil. C’est un rendez-ish, j’ai pensé.

Nate n’a jamais écrit ou appelé moi ce soir-là, même après que j’ai envoyé un texto lui, à 11 h, à poser la question « what’s up » (pas de point d’interrogation — qui semblent aussi désespérée). Trop habillé pour la nonoccasion, je apaisa ma frustration avec Trader Joe érable clusters et les rediffusions de Mad Men. Le lendemain matin, j’ai envoyé un texto Nate de nouveau — cette fois, de reconnaître notre plan a échoué: « Déception à propos de la nuit dernière. Peut-être une autre fois? » Pas de réponse. Quand je l’ai vu en classe, il jeta un coup d’oeil à l’écart à chaque fois que nous avons pris contact avec les yeux. L’évitement et occasionnelle, les lèvres serrées sourit — poursuite à travers le semestre d’automne.

En Mars, j’ai vu Nate lors d’une fête. Il était ivre et s’est excusé pour blesser mes sentiments qui nuit à l’automne. « C’est très bien! » Je lui ai dit. « Si quoi que ce soit, c’est comme tout, de la confusion, vous savez? Pourquoi vous avez bizarre. » Mais Nate n’avait pas reconnaître son étrangeté. Au lieu de cela, il a dit qu’il pensait que j’étais « vraiment attrayant et lumineux », mais il n’avait simplement pas été intéressés dans la datation de moi.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Attendez, qui a dit quelque chose au sujet de la datation?! J’ai pensé à moi-même, agacé. Je voulais simplement traîner. Mais je n’ai pas l’énergie de dire à Nate que j’étais malade de son (et de nombreux autres gars) l’hypothèse que les femmes passent leur temps à comploter pour le pin d’un homme et que le fait d’ignorer moi, n’était pas le moyen le plus gentil de me dire qu’il ne voulait pas me guider. Donc, pour éviter de se montrer trop d’émotion, à la folie, ou tout des stéréotypes communément rattachée sur les femmes, j’ai suivi Nate immature de conduire: je suis loin d’obtenir une bière et de la danse avec mes amis. Si longtemps, Nate.

Cette anecdote résume un modèle que j’ai vécu, observé, et entendu à propos de presque toutes mes années de collège en âge d’amis. La culture du campus de rencontres est cassé…ou au moins cassé-ish. Et je pense que c’est parce que nous sommes une génération de peur de se laisser vulnérable sur le plan affectif, accro à communiquer par texte, et comme un résultat, en négligeant de les traiter mutuellement avec respect. Alors, comment pouvons-nous résoudre ce problème?

Le branchement de la Culture n’est Pas le Problème

Tout d’abord, permettez-moi d’en écarter le buzz phrase le branchement de la culture comme une cause de notre broken social scene. Le branchement de la culture n’est pas nouvelle. Le sexe est le sexe. Les enfants des collèges de le faire, ont toujours fait et le fera toujours, qu’ils sont dans des relations ou pas. Sexe occasionnel n’est pas le mal à la racine de tous nos problèmes.

Contrairement à Caitlin Flanagan, auteur de la Fille de la Terre, je n’ai pas la nostalgie pour les jours de sexe masculin de la chevalerie. Encore une fois, je suis déçu par l’autre côté de la connexion-la culture du débat, barré par Hanna Rosin, auteur de La Fin des Hommes: Et la progression des Femmes. Soutient que le branchement de la culture des marques de l’autonomisation de la carrière d’esprit collège de femmes. Il semble que, aujourd’hui plus que jamais, les femmes sont au pouvoir dans l’école. On compte pour 57% des étudiants de l’inscription dans les états-UNIS et de gagner 60% des diplômes de baccalauréat, selon le Centre National pour les Statistiques de l’Éducation, et cet écart va continuer à augmenter jusqu’en 2020, le centre prédit. Mais je ne suis pas encore à l’aise avec de la Colophane de l’affirmation que « féministe progrès…dépend de l’existence de branchement de la culture. »

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Le axés sur la carrière et hyper confiant types de femmes à qui la Colophane concentre son argument est réapparu dans Kate Taylor juillet 2013 du New York Times fonctionnalité « Elle ne Peut plus Jouer à ce Jeu. » Dans l’affaire Taylor, de l’histoire, étudiantes à l’université de Penn parler fièrement sur les « coûts-avantages » des analyses et des « bas-coûts d’investissement » d’accrochage par rapport à être engagées dans des relations sérieuses. En théorie, le branchement de la culture permet aux millénaire des femmes avec le temps et l’espace pour se concentrer sur nos objectifs ambitieux tout en donnant de nous faire profiter de l’expérience sexuelle, droit?

Je ne suis pas si sûr. Comme Maddie, mes 22 ans, un ami de Harvard (qui, pour info, est diplômé avec les honneurs et est maintenant à la Yale Law School), il met: « Le ‘je n’ai pas de temps pour la datation de l’argument est de la connerie. Comme quelqu’un qui a fait les deux à la datation et décontracté, le sexe chose, branchements sont beaucoup plus épuisant de mon affectives…et en fait, de mon temps. »

Bien sûr, beaucoup de femmes apprécient les rapports sexuels occasionnels — et c’est une chose de valeur à souligner étant donné la façon dont l’ancienne attitudes de la société sur la romance peut-être encore. Le fait que les femmes investissent aujourd’hui dans leurs ambitions plutôt que de passer du collège à la recherche d’un mari (la vieille MME degré) est une bonne chose. Mais la Colophane ne pas reconnaître qu’il y a encore le sexisme se cache sous son affirmation que les femmes sont maintenant en mesure de « suivre le rythme avec les garçons. » C’est le fait que certaines collège de femmes sont maintenant à près de rapports sexuels occasionnels avec une stéréotypie masculin de l’attitude d’un signe de progrès? Pas de.

Celui Qui Se Soucie Moins De Victoires

Dans son livre Guyland, Michael Kimmel, PhD, explore le monde des jeunes hommes entre l’adolescence et l’âge adulte, y compris les années de collège. La première règle de ce qu’il appelle Guyland la culture du silence, c’est que « l’on peut exprimer n’a peur de rien, pas de doutes, pas de vulnérabilités. » Bien sûr, le féminisme semble être à la mode sur le campus, mais beaucoup d’auto-identifiés féministes — moi y compris — assimiler la libération avec la liberté d’agir « masculin » (ne pas être trop sensible ou apparaissant à peau fine).

Lisa Wade, PhD, professeur de sociologie à l’Occidental College qui étudie les rôles de genre au collège de rencontres, explique que nous assistons maintenant à un raccordement à la culture dans laquelle les jeunes présentent une préférence pour les comportements codés masculin sur celles qui sont codés féminin. La plupart de mes pairs dirais « allez, Vous aussi, jeune fille » à une jeune femme qui est axé sur les carrières, athlétiquement concurrentiel, ou intéressés par le sexe occasionnel. Pourtant, personne n’a jamais dit « allez, Vous aussi, mon garçon! » quand un gars « se sent libéré assez pour apprendre à tricoter, de décider d’être un séjour à la maison papa, ou apprendre le ballet, » Wade dit. Les hommes et les femmes sont à la fois la participation à Guyland de la culture du silence sur les campus universitaires, qui se traduit par ce que Wade appelle la celui qui-fout-moins-de la dynamique de victoires. Nous le savons tous: Quand la personne qui vous a amené jusqu’à la nuit avant de promenades vers vous dans la salle à manger, vous essayez de ne pas regarder excité… et peut-être même détourner le regard. Quand il s’agit de rencontres, il se sent toujours comme la personne qui se soucie de moins en moins finit par gagner.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Quand j’ai demandé à mon ami Alix, 22, un récent diplômé de Harvard, ce que la plus grande lutte de l’université de rencontres a été pour elle, elle n’a pas hésité avant de dire: « je suis terrifiée à l’idée de mise en émotionnellement overinvested quand je vais voir un gars. J’ai peur d’être totalement honnête. » J’ai senti de cette façon. Je pourrais avez dit à Nate que je pensais que nous avions un plan…ou j’ai été blessé quand il a abandonné moi…ou j’ai été gêné quand il a décidé de se retirer après avoir, à tort, en supposant que je voulais faire de lui mon petit ami. Mais je n’ai pas. Au lieu de cela, nous avons ignoré les uns des autres, sachant que celui qui se soucie moins de victoires. Comme mon ami Parker, 22 ans, explique: « je pense que les gens en collège sont gênés de l’voulons être dans une relation, comme si vouloir engagement rend certains régressive des années 50 Stepford personne. Et quand quelqu’un veut une relation, ils minimiser l’importance. Cela conduit à adopter, sous-texte-laden conversations, de qui j’ai été des deux côtés. »

La grande ironie est que personne ne semble le plaisir de jouer de la celui qui-fout-moins-gagne jeu. Entre 2005 et 2011, l’Université de New York sociologue Paula Angleterre, PhD, a mené un sondage en ligne dans lequel elle a compilé les données de plus de 20.000 étudiants à 21 collèges et les universités à travers les États-unis. Ses données ont montré que 61 pour cent des hommes espérer un raccordement à se transformer en quelque chose de plus et de 68 pour cent des femmes espérer plus de — presque la même! Nous sommes tous d’essayer si difficile de ne pas les soins, et personne n’en profite.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Qui A Le Pouvoir

Quand il s’agit de collège datant d’aujourd’hui, les gars semblent être dans une position de pouvoir, appelant les coups de feu sur le sexe et la romance, en partie parce qu’ils sont très bon à jouer le qui-jamais-soins-de moins en moins de jeu et en partie en raison de la prédominance masculine endroits où les femmes vont à la rencontre de mecs hétéros sur le campus. À Harvard, ce sont les huit hommes groupes sociaux appelés final clubs. Chaque club possède une belle maison de maître à Harvard Square, et beaucoup d’entre eux ont existé pendant un siècle ou plus. Tandis que cinq femmes de finale, les clubs existent également, elles ont été fondées dans les années 1990 ou plus tard, et la plupart d’entre eux n’ont pas l’impressionnante de l’immobilier ou des anciens fonds des clubs masculins ne.

Finale des clubs donnent leur liste exclusive des membres masculins d’une douce pad, où ils peuvent sortir, l’étude, la fumée des cigares, manger prosciutto et melon, après la classe, et de l’avant-match avec des liqueurs haut de gamme. Mais plus important, ils sont connus sur le campus sont des lieux où les gens de la partie le week-end. Les femmes (mais pas les non – membres hommes) — et surtout de l’étudiant de première année des filles — peut choisir de ligne jusqu’à l’extérieur de chaque maison et d’être jugés dignes d’entrée si les membres jugent eux assez chaud. Dans les mots d’un collègue de Harvard fille, « Ces dweeby Harvard mecs s’acharnent à partir d’un groupe de super femmes. Cela crée un sens de la compétition, faisant en sorte que les femmes vont souvent plus loin sexuellement qu’ils sont à l’aise, parce que, vous savez,  » Il aurait eu personne.' » Mes amis sur d’autres campus à travers le pays, en particulier ceux où les femmes sont plus nombreuses que les hommes, acceptez que les gars semblent détenir la datation de la puissance. Et même les plus brillants, les plus ambitieux de collège de femmes sont leur permettant de dominer la culture sexuelle.

Numérique De Rencontres

Ajouter au mélange que les enfants d’âge universitaire dépendent fortement de l’immédiateté de textes, Gchats, et Instagram pour parler les uns avec les autres. Ceci a produit une génération à l’échelle de handicap: une résistance à communiquer avec entièrement développé des pensées et des émotions. Ajouter au mélange que les enfants d’âge universitaire dépendent fortement de l’immédiateté de textes, Gchats, et Instagram pour parler les uns avec les autres. Si un mec m’envoie un texte qui dit que « <3, » est-ce que le même poids que son dire « je VOUS AIME? » Je ne le pense pas.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Même si nous sommes tous accros aux textos, c’est toujours une grande source d’anxiété lorsqu’il s’agit de rencontres. Prendre Haley, 24 ans, l’Université du Michigan grad qui m’a raconté comment elle et son collège des compagnons de chambre avait une discussion en profondeur sur la façon de répondre à un gars du texte, de la création de règles pour combien de temps à attendre avant d’envoyer un guy retour. « Il ne peut pas être à 10 minutes de la dot, car alors il est évident que vous attendiez. Il devrait être de plus de 15 minutes pour montrer que vous n’êtes pas désespéré, mais dans les 45 minutes de la fenêtre, si vous essayez de jeter les bases pour ce soir, » dit-elle. Les gars agoniser sur des textes trop, surtout à propos de venir à travers comme trop intéressé. Josh, 22 ans, qui va à La Nouvelle École, dans la Ville de New York, admet-elle, « j’essaie d’utiliser des points d’exclamation beaucoup, mais l’habitude de mettre un espace entre le dernier mot et le ! pour ton enthousiasme. »

Ce qui est pire, l’absence des textes et la comme semble s’être infiltré dans la manière de penser de base du respect dans les relations. Au début de son aîné semestre de printemps, Sophie, 24 ans, belle Harvard mathématiques travaille maintenant en tant que chercheur dans le Nord de la Californie, ivre rencontré Charlie, à qui elle avait été introduit par son ami Dan, Charlie colocataire. Ils ont commencé à aller sur les dates régulières de films, des musées, et le dîner. Dans Sophie mots, « Il n’était pas clair combien de grave c’était, mais c’était amusant. »

Sophie et Charlie dynamique de de pas-clair-mais-plaisir a continué pendant environ six mois, jusqu’à la fin, tout d’un coup. Sophie explique: « j’ai envoyé un texto à Charlie de sortir un jour que je le feriez normalement, et n’a jamais obtenu de réponse. J’ai attendu le classique de deux jours…et toujours pas de réponse. Puis un autre jour, puis un autre. Le silence Radio. Quand je suis tombé sur lui lors d’une soirée un mois plus tard, il a juste entré et a demandé,  » Comment allez-vous?' » Sophie était assez conscient de sa colère face à ce qu’elle a répondu ainsi: « Êtes-vous fucking kidding me? » Charlie a répondu: « eh Bien, nous n’avons jamais vraiment su ce que nous étions. »

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Charlie doit ai supposé que le manque d’engagement officiel dans leur rapport de six mois (ou ce qu’ils « ont ») était une raison suffisante pour traiter Sophie, avec zéro respect. Mais vous ne devriez pas besoin d’un label pour montrer à quelqu’un élémentaire courtoisie. Le trouble de l’état de la communication, nous avons grandi à accepter, couplé avec le qui-jamais-soins-de moins en moins dynamique est la chute de l’université de rencontres aujourd’hui. Même quand c’est occasionnel, le sexe n’est pas un jeu avec un gagnant et un perdant. Quand il est joué comme ça, personne ne gagne.

Le Spectre Sexuelle

Je n’ai jamais été prêts à tenir des frissons à l’extérieur d’un club de finale de la juste si je pouvais rivaliser avec d’autres filles pour avoir la chance de binge boire et de dormir avec quelqu’un hasard parce qu’il était connecté. J’ai donc cherché romantique perspectives d’ailleurs — à mon dortoir, dans la classe, et par le biais d’activités parascolaires. Beaucoup de mes amies ressenti la même chose, donc nous nous sommes retrouvés à graviter vers plus arty des cercles, attirés par des gars qui pourrait être caractérisée comme sensibles ou artistique types. En bref, nous nous sommes retrouvés concassage sur beaucoup de mecs gay.

De son année senior à l’université d’Harvard, mon meilleur ami, l’Adie, 23, qui est bisexuelle, un coup de coeur de Paul, qui est aussi bisexuelle…en plus d’être intelligente et sexy. Les amis de Paul a dit à l’Adie qu’il était « vraiment dans une » elle, elle lui a demandé de sortir pour les boissons et il a dit oui. Ils sortirent et a eu une explosion. Lorsque la date, il était versant de Cambridge dans les rues pavées, de sorte Paul proposés par l’Adie pour rester au-dessus…sauf qu’il a refusé même de la toucher quand ils sont arrivés dans le lit. Elle ne voulait pas paraître trop intéressé, » elle a donc décidé de ne pas demander à Paul pour tout type d’explication.

Au cours de la prochaine quelques semaines, l’Adie a essayé de Paul à sortir à nouveau, mais il lui donnerait seulement ce qu’elle a appelé une vague réponse positive, en disant des choses comme, « Oui, bien sûr. Bientôt? » L’Adie se souvient. « Paul m’a donné assez de penser que j’ai une petite chance, mais aussi m’a fait me sentir comme si j’était en train de pousser dans le dos chaque fois que je lui ai demandé de sortir. » L’Adie a commencé à se sentir l’auto-conscience de la façon dont elle semblait beaucoup plus de soins.

Heureusement pour Elle, elle s’est rendu compte au bout d’un mois qu’elle pensait Paul droites ami Greg était plus chaud de toute façon, et si elle a frappé sur lui lors d’une soirée un vendredi soir. À la fin de la nuit, Greg lui a demandé d’aller dîner le samedi. Après une grande date avec Greg, l’Adie a reçu une colère texte de Paul: « C’est vraiment foiré que vous êtes allé sur une date avec mon meilleur ami. Vous m’a conduit sur. » L’Adie lui a dit que c’était injuste et qu’en fait elle était dirigée par lui. Paul s’est excusé: « Désolé, je suis juste dans une mauvaise passe en ce moment — sexuellement et émotionnellement. » Alors, qui s’occupe de moins? Il n’est pas clair, mais l’Adie trouvé mois plus tard, grâce à des amis communs que Paul avait été en amour avec Greg tout le temps. C’était donc la fin de l’Adie et de Paul, l’Adie et Greg — et, éventuellement, Paul et Greg.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Des histoires comme ça sont très fréquentes, car aujourd’hui plus que jamais, il est acceptable et même cool pour les enfants des collèges à être ouvert à l’expérimentation sexuelle ou de l’identifier comme ayant un fluide de la sexualité, qui n’est pas le pur binaire des homosexuels et hétérosexuels.

Dans l’ensemble, c’est une grande chose. Les êtres humains sont compliqués êtres — il est donc logique que notre sexualité est trop compliqué. Cela dit, je crois aussi que l’acceptation culturelle de dégradé entre homosexuels et hétérosexuels a fait le terrain de l’université de rencontres un peu plus rocailleux et souvent carrément déroutant. Rien de tout cela est une question de personnes d’être gay ou hétéro. C’est à propos de l’ajout d’un élément de plus au mélange potentiellement complique de rencontres et de communiquer au sujet de la datation.

Juste l’autre jour, je suis revenu avec Annie, 22, un ami de collège. Naturellement, nous avons eu au sujet de la datation et a commencé à parler d’un gars qui s’appelait Jay, dont elle fut l’accrocher avec à l’école. Pour nous, Jay semblait tout droit, mais un de ces mecs hétéros qui avait un nombre considérable de gay et bi amis masculins. Mais une nuit, quand ils ont été « rencontres, » Jay nonchalamment dit à Annie que le week-end avant, un de ses amis gays, a suggéré de crochet. « Et donc, Jay m’a dit qu’il a baisé son ami, » Annie se souvient, « et qu’il pourrait le faire à nouveau. » Annie exprime rien de plus que doux amusement, mais si j’étais elle, je serais définitivement ont été blessés. Pas simplement parce que Jay eu des rapports sexuels avec un homme, mais aussi parce que j’aurais voulu savoir au sujet de son désir d’expérimenter plutôt que d’être dit de façon rétroactive et de telle façon informelle. Ce type de sexualité fluidité ajoute encore une zone grise au collège de rencontres, et c’est généralement dans les zones grises où les gens se blessent — être à cause de l’imprécision de l’envoi de sms et Gchatting, celui qui-fout-moins – victoires dynamique, ou parce que quelqu’un que vous pensiez à vous juste eu des rapports sexuels occasionnels avec son meilleur ami.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Apprendre à prendre Soin

Je n’ai pas ces anecdotes pointer du doigt un avenir sombre pour tous les collèges de l’âge des femmes à la recherche pour l’amour et le sexe sur le campus. Le monde est en train de changer, et je ne crois pas que nous devrions ressentir de la nostalgie pour le genre de la romance pleuré par Donna Freitas, PhD, à La Fin de Sexe: Comment faire le Branchement de la Culture Est en Laissant une Génération Malheureux, Sexuellement Insatisfaite, et Confus au Sujet de l’Intimité. Mais on devrait s’efforcer de parvenir à la fin de la celui qui-fout-moins-victoires de jeu (et non pas La Fin des Hommes). Bien sûr, à donner moins, elle apporte avec elle une sorte de sécurité. Ne jamais faire vous-même vulnérable, vous êtes automatiquement protégé contre une décision de rejet. Mais que le type de sécurité n’est rien de plus glorifié la solitude. Vous êtes à la fermeture des portes pour les types d’expériences et d’émotions qui surviennent de se préoccuper réellement de la personne.

Une fois que nous arrêtons de jouer à des jeux, un fossé le mécanisme de défense de l’apathie, et de cesser de communiquer avec des émoticônes, nous serons beaucoup mieux quand il s’agit de rencontres.

J’ai eu la chance de tester cette théorie quand j’ai eu mon propre datation de l’epiphanie dans le collège. Pendant trois ans, j’ai été accro à faire de vague nonplans et de trouver de nouvelles façons de mettre en place émotionnelle des murs pour éviter de se blesser. Tout ce qui feignant de ne pas les soins a conduit à de nombreux minuit bols de céréales et très peu de dates, et il m’a laissé déficientes et de peur, en me demandant comment j’allais pouvoir apprendre à laisser de baisser ma garde et que je n’aurais jamais rien comme l’expérience véritable intimité.

Ironiquement, c’était juste après la Nate débâcle de ma dernière année que j’ai commencé à sortir avec un gars nommé Doyen. Nous avions été des amis d’abord, et quand notre amitié transformée en plus, je me sentais honnête avec lui, honnête avec moi-même — et terrifiante, émotionnellement vulnérables. Pour la première fois, il n’y a pas une seule cellule est en moi et qui était concerné par la façon de soins de moins. Nous avons daté heureusement pour une année.

Publicité – Continuer La Lecture Ci-Dessous

Pour la plupart de ma carrière universitaire, j’ai été tout à fait tort, au sujet de la datation, et étaient donc la plupart de mes amis. Agissant pas affectée ne vous donne pas de puissance, et de communiquer comme vaguement que possible ne pas vous donner la haute main. Il est temps de parler en phrases complètes, pas emoji. Il est temps d’exiger d’être traités avec respect — qui signifie que les femmes doivent arrêter de doublure comme du bétail à l’extérieur de l’université de Harvard finale des clubs et des fraternités à travers le pays. Il est temps d’arrêter de jouer selon les règles de celui qui se soucie moins de victoires. Parce que personne ne va jamais gagner, et les relations (heck, même raccordements) ne sont pas fun quand ils sont juste un jeu.

Saviez-vous que vous pouvez obtenir votre numéro mensuel de Cosmo sur votre e-reader? C’est le même problème que vous l’avais acheter sur le kiosque à journaux, mais avec un peu plus de cloches ‘n’ sifflets comme des vidéos et des graphiques spéciaux, plus de bonus spéciaux, des articles que vous ne pouvez pas obtenir ailleurs.

Cliquez ici pour trouver votre appareil et acheter votre exemplaire, ou abonnez-vous!

Connexes:

9 Hommes que Vous Devriez Date à l’université, Puis plus Jamais

Pourquoi Vous Devriez ne Jamais Tomber en Amour au Collège

11 Façons De Raccorder Des Changements Après Le Collège

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *